TOP

Présentation de Julien Lardinois

Brand Builder & Photographe Pro

Je m’appelle Julien Lardinois et j’aide les entrepreneurs à construire leur marque de zéro pour devenir une figure incontournable dans leur secteur. 

C’est à la fin de mes études de communication que j’ai découvert l’univers du “Branding”. J’adorais écrire et je sortais de deux stages dans le journalisme pour de la presse écrite belge (Sudpresse et La DH).

Mais le coté “chasse au scoop” dans l’urgence quotidienne ne me plaisait pas trop. J’avais l’impression de devoir toujours recommencer de zéro chaque jour, de ne rien construire de tangible.

Je n’avais du coup pas d’idée et c’est alors que ma maîtresse de stage m’a tendu un magazine, en me disant “toi qui aime soigner ton image, voila quelque chose qui devrait te plaire !”.

Il s’agissait d’un Strass Magazine.

Il s’agissait un magazine mondain célèbre dans la région (La Province de Liège en Belgique) qui proposait aux commerçants d’apparaître dans des espaces publicitaires en réalisant leur publicité.

Dans ces publicités, les commerçants associaient leur image à des leaders d’opinions de la région via des reportages photos.

Bien avant Instagram, le Strass Magazine utilisait des méthodes d’association d’image.  

Rencontre avec le maître du lancement orchestré

En 1996, Vincent Letesson, fondateur du magazine de mode EGO, défrayait la chronique en passant dans la célèbre émission TV belge “Strip-Tease”. L’équipe de l’émission l’a en effet suivi, lui et son collègue, durant plusieurs jours, du matin au soir. 

En étant volontairement provoquant, et en adoptant une philosophie de vie à contre courant complet par rapport à l’époque, Vincent avait un objectif précis : susciter des réactions, faire parler de lui et de son magazine, que ce soit en bien ou en mal.

 

 

BINGO ! Suite à ce reportage, Vincent a d’abord laissé quelques semaines passer, le temps d’aplanir les opinions trop radicales. Puis, il est retourné sur la route afin de présenter son tout nouveau projet : le Strass Magazine.

Résultat : la majorité des commerçants lui ont déroulé le tapis.

Grâce à cette opération de communication, Vincent a réalisé un lancement canon et a triplé son nombre de contrats !

Publicité, nighlife, mode & beauté : développement de l’écosystème Strass Magazine

Plus de 10 ans après, suite à la recommandation de ma prof, je le rencontre afin de le convaincre de m’embaucher pour un stage. La coupe de cheveux a bien changé, mais l’homme est lui tout aussi sympathique qu’il n’apparaît dans le reportage.

 

J’ignorais qu’à l’époque, ce maître du “Branding” allait me transmettre un savoir et une expertise d’une valeur inestimable. Au point d’impacter mon avenir professionnel pour les 10 prochaines années, et devenir un véritable ami par la même occasion. 

 

À cette époque, Internet n’avait pas encore l’influence qu’il a maintenant. Il n’existait ni pub Facebook, ni pub Instagram, ni Google Ads… Pour un commerçant wallon, apparaître dans le Strass magazine était une garantie de voir son image associée à des noms prestigieux, d’attirer davantage de clients, et des clients au pouvoir d’achat important.

Deux fois par an, le Strass Magazine proposait également une version 100% mode pour les marques de prêt-à-porter, appelé “MisterMust”. 

Vincent collaborait avec les plus belles femmes du pays. En effet, les magazines étaient distribués partout, dans les milieux les plus chics. Apparaître dans le magazine en tant que mannequin était une quasi certitude de se faire repérer par des grandes agences et enseignes, et de faire carrière dans le milieu. La couverture du premier magazine que j’ai reçu était d’ailleurs constitué de 2 mannequins de la région, dont une “Alizée Poulicek”, allait devenu Miss Belgique 2008, grâce à lui. 

Vincent Letesson était aussi prioritaire de plusieurs boîtes de nuit à grand succès. Dont une s’appelait “Le Must”. 

Les magazines de Vincent faisaient partie des premiers à publier des reportages photos des soirées les plus chic de la région. On allait aux “Soirées Strass” pour l’expérience, mais aussi et surtout pour apparaître dans le prochain magazine.

Vincent a utilisé des méthodes de “Personal Branding” bien avant tout le monde. Elle a créé tout un univers autour de ses supports. Les commerçants n’achetaient pas une page dans le Strass Magazine, ils achetaient une expérience, l’entrée dans un nouvel univers.

Très vite, une confiance s’est installée entre nous. Et il m’a expliqué les courages cachés derrière le fonctionnement du magazine. J’étais fasciné par cet univers.

De stagiaire, je suis devenu collègue. Ensemble, nous avons écrits les plus belles de l’histoire du Strass Magazine avec des dizaines d’éditions qui se sont arrachées comme des petits pains. 

 

 

 

La désormais célèbre mannequin liégeoise Claire De Regge a d’ailleurs fait ses premiers pas dans le magazine durant cette période. Elle a par la suite défilé pour les plus grandes marques (Jean-Paul Gauthier, Burberry, Gap,…) et est apparue dans d’autres magazines prestigieux tels que VOGUE, L’Officiel ou Elle.

 

 

Développement personnel : lancement de la marque “Académie de la réussite”

En 2008, alors que les réseaux sociaux tels qu’on les connaît n’existaient pas, c’est via les forums internet que j’ai continué mon apprentissage. Avec un en particulier, le forum français VLJ.

Il s’agissait d’une communauté d’entraide constituée de gens qui échangeaient leurs savoirs sous forme de débats numériques.

Là j’y ai découvert des notions avancées de psychologie humaine, de marketing de coaching et de développement personnel.

Cette communauté m’a permis d’incorporer un réseau d’entrepreneurs et parmi eux un liégeois, avec qui j’allais lancer plusieurs projets.

En 2012, nous lancions notre propre communauté de développement personnel “L’Académie de la Réussite” qui allait, en quelques mois, attirer 476 membres sur son Forum.

Voici une  des vidéos de présentation. Aujourd’hui, je trouve cela terriblement mal réalisé mais il faut se remettre dans le contexte, elle date d’il y a 8 ans. La présentatrice était une mannequin.

 

 

Les concours de beauté : création de la marque MJD

En parallèle, le succès du Strass Magazine a vu la demande des mannequins se multiplier. Et par rapport aux nombre de reportages photos qui pouvaient être réalisés par magazine, nous ne pouvions satisfaire tout le monde.

Nous avons donc décidé de lancer un concours de beauté afin de permettre à toutes les candidatures de réaliser des séances photos.

Et les meilleures se retrouveraient forcément dans le Strass Magazine.

Le concours avait lieu une fois par an et la première édition a démarré avec 13 mannequins. 

 

Grâce à des stratégies marketing avancées, chaque édition accueillait davantage de candidatures. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 7 ans, le nombre de candidatures a été multiplié par 7. Et les 3 dernières années, 2 éditions étaient organisées par an, portant à 100 jeunes femmes le nombre de nouvelles participantes annuelles.

 

 

 

À plusieurs reprises, nous avons remplis les salles d’hôtels prestigieux.

 

 

Coaching pour entreprendre : lancement de la marque JUICY LIFE 

L’objectif de JUICY LIFE était de proposer un coaching personnalisé sur l’art d’entreprendre : apprendre à configurer son état d’esprit pour saisir une opportunité dès qu’elle se présente, comment améliorer ses interactions en 4 étapes, coordonner sa motivation et sa vision, affronter la réalité, comprendre les 3 cerveaux, appliquer le secret des rois ou encore comment influencer positivement faisaient partie des thématiques abordées et coachées.

Voici d’ailleurs un petit extrait d’une vidéo de présentation de l’époque :

 

Création de l’agence de marketing et communication digitale : HØYDE

HØYDE était une agence et un magazine. Elle proposait à des entreprises ou particuliers de les accompagner dans la digitalisation de leur marque : création de sites internet, publicité Facebook, Instagram et Pinterest, folders, magazine, affiches, roll-up, bannières, cartes de visite, référencement ou encore reportage photo, faisaient partie des services proposés.

 

Le site internet :

 

 

La page Facebook :

 

 

En 11 mois, nous avions fait grimpé l’audience de la page Facebook LIU JO Liège de 0 à + de 15.000 abonnés.

 

 

Publicité pour des soirées mondaines :

 

Création de la marque de prêt-à-porter féminin : Victoire La Jolie

VICTOIRE LA JOLIE visait les jeunes femmes branchées entre 18 et 40 ans dans un style “Boho Chic”.

 

Création de la marque : Photographe Pro

Deux ans après l’achat de mon premier appareil photo, je suis devenu le premier photographe belge à travailler avec la majorité des Miss France les plus célèbres, à Paris.

Des personnalités médiatiques, marques et agences parisiennes prestigieuses avec qui je suis parvenu à travailler en construisant de manière méticuleuse ma marque photographe et en utilisant des méthodes avancées de marketing.

 

 

 

 

 

 

Aujourd’hui, fort d’une expérience de + de 10 ans dans l’entreprenariat, je vous aide à créer votre marque et développer des stratégies de communication digitale efficaces pour être perçu comme incontournable dans votre secteur, attirer l’attention de votre audience, créer des systèmes pour trouver des clients et générer des revenus grâce à internet.

Vous avez un projet d’entreprise, un talent particulier où des compétences uniques et souhaitez créer votre marque ?

 

N’hésitez pas à me contacter pour en discuter.  

Signature 5
Ils m'ont fait confiance :
GRATUIT : 10 Stratégies Infaillibles Pour Trouver Des Clients Sur Internet !

(D'une valeur de 25€)